L'ile de Corfou


Accueil ] Toutes nos photos ] La France ] Venise en photos ] La Guadeloupe ] L'ile de la Réunion ] [ L'ile de Corfou ] La Jordanie ] Les Maldives Meeru ] Sri Lanka ] P'tit Journal ] Le Maroc - Marrakech ] La Tunisie ] La Thailande ] Le Mexique ] Le Kenya ] Portugal - Lisbonne - ]      Forum     Livre d'or

 

 

 

 

 

 

 

Notre carnet de route à Corfou      La météo      Infos pratiques     Les Photos                            

nouvelle version ici

Situation géographique 

L'île fait partie de l'archipel des Iles Ioniennes, c'est l'île la plus au nord de l'archipel.
Sa superficie est de 593km2, c'est la deuxième plus grande ile de la mer Ionienne, , Corfou s'étale sur 60 km de long et sa largeur varie entre 4 et 30 km. Son littoral très varié s'étend sur 217 km.
Elle se situe à l'Ouest de la Grèce et de l'Albanie et à l'est de l'Italie.
108 000 habitants dont 30% concentré dans la capitale dont le nom est le même que celui de l'ïle (Kerkira ou Corfou).

Un peu d'histoire  

Corfou, appelée "Kerkyra" en grec, tire son nom de la nymphe Korkira, fille du Dieu des Rivières, Aesopos. Selon la Mythologie grecque, Poséidon le Dieu des Mers, tomba follement amoureux de la nymphe et l'emmena sur cette île de la mer Ionienne qui prie son nom.

L'île fut envahie durant de longs siècles par plusieurs pays, les romains, les vénitiens jusqu'en 1797, elle passe sous le protectorat anglais en 1815, des attaques turques puis fit partie de la Grèce en 1864. De ces invasions ils restent un très net cachet italien au niveau de l'architecture ainsi que de la cuisine.

L'île de Corfou possède plus de 800 églises et monastères.

Météo    

Le climat est méditerranéen doux en hiver et chaud en été. Mais comme toute les îles un vent marin rafraîchit l'air. Corfou étant située au Nord, son climat est doux et dépasse rarement les 36° en été.

Infos pratiques

L'Euro est la monnaie courante.
2H30 d'avion.
Cigarette moins cher d'environ 1€20 par paquet
Les souvenirs : Huile d'olive, cuir, vêtements, bijoux

Nous sommes partis la 2ème semaine de Juillet et peu de touristes dans l'hôtel et sur les plages.

 

Réservation effectuée sur

Avion : Aéris, respect des horaires, arrivée vers midi retour dans l'après-midi.
Personnel de bord accueillant, collation excellente.
 
Hôtel :Divani 
Voiture
Location d'un santana 4x4 pour une journée 80€ km illimité un peu cher, nous sommes passés par l'hôtel, mais il y a pleins de loueurs dans la ville de Corfou peut-être moins cher.
Les prix diminuent en fonction de la durée de la location.

Tarif :
 461€ par personne en juillet 2003
 (Vol A/R - Transferts - 1/2 pension - 7 nuits - Frais de dossiers inclus & taxes aéroport)

  Notre carnet de route à Corfou

VISITES 

L’île regorge de petites criques accessibles à pieds pour beaucoup ou en bateau, mes préférés se trouvent au Nord Est de l’île entre Nissaki et Kalamaki face aux côtes Albanaises. Des petites plages de sable ou de galets faciles d’accès se trouvent un peu partout sur la côte.

La circulation en voiture à Corfou fonctionne souvent à coups de concerts de klaxon, soit pour vous faire démarrer plus vite aux feux ou bien pour se saluer entre eux. Beaucoup de location de scooters pour les adeptes du deux roues, vous repérerez les touristes ce sont les seuls qui mettent un casque ou en voiture attachent leur ceinture !  Un conseil, en voiture repéré votre itinéraire à l’avance car l’écriture grecque n’est pas évidente, les panneaux sont écrits dans les deux langues.

Nous avons loué une voiture (un peu cher en passant par l’hôtel 70€/jour pour une jeep samouraï, cela doit être possible de trouver moins cher en passant directement par les loueurs locaux), nous avons été à Palaeokastritsa (Côte ouest), le point de vue est superbe, surtout du monastère (accessible en voiture, mais respecter les feux bicolores en bas et en haut, car la largeur de la route ne supporte qu’un sens de circulation à la fois).

Depuis la petite plage, vous pouvez pour 8€ par personne faire un petit tour le long de la côte (30mn) et visiter quelques grottes à l’eau  très turquoise. Ensuite nous sommes remontés vers Sidari en passant par l’intérieur de l’île, la route est sinueuse mais facilement praticable, pas du tout touristique, des champs d’oliviers partout, des petits villages adorables.

Sidari est une ville très peuplée par les touristes et s’arrêter pour y manger, dans un des restaurants de la plage, suffit largement. 

Direction l’Est de l’île, à partir de Roda la route longe le bord de mer, et là sortez vos appareils photos ou caméscope car la vue est magnifique, la route est en hauteur et vous pouvez apercevoir les petites criques, des petits ports, une mer d’un bleu indigo avec quelques endroits très turquoises. Sur la route des espaces permettent de s’arrêter pour admirer la vue ainsi que les côtes albanaises. Des petits chemins mènent aux criques (pensez à la bouteille d’eau et crème solaire, car le soleil ne se gêne pas pour taper !). De minuscules îlets, sont à portés de main tout le long du rivage.

A Corfou, il faut visiter la vieille ville avec ses ruelles étroites, le linge suspendu entre deux maisons dont les couleurs ocres rappellent l’occupation italienne ou notre provence. Il y a de nombreuses petites églises, des fois l’une à côté de l’autre, riche en icônes. Beaucoup de clochers m’ont rappelé celui de Saint-Tropez.

Le vieux fort mérite d’être visités, surtout pour le point de vue, sinon pas grand chose à découvrir à l’intérieur, un petit musée et des bâtiments.

A 1.5km de la ville de Corfou (vers l’aéroport), faites un détour par l’île mouse, minuscule île d’environ 300m2 avec son église et aucune habitation, planté au milieu d’un bras de mer, un bateau vous y emmène pour 1€50 (200 mètres de croisière !!!), d’ailleurs vous la survolez en avion en arrivant ou en partant.

Si vous avez le temps, faites une excursion aux îles de Paxi et Antipaxoi, très typique, mer magnifique, il faut environ 2h30 de bateau pour y aller. Parka sur le continent grec est un petit village pleins de boutiques touristiques mais très joli. 

E n conclusion 

Les Grecs sont très accueillants, souriants et l’accueil est très chaleureux, mais mieux vaut parler anglais, car le français sur l’île est très peu usité. Le tourisme est surtout anglais, allemand et italien. 

La vie est au même prix qu’en France, par contre l’essence et les cigarettes sont beaucoup moins cher de 30% environ. 

La nourriture est excellente, avec une tendance italiennes (pâtes), les vins rouges sont bons, le café grec ressemble au café turc mais surtout commandez un « café grec » et non « turc » (Turcs et Grecs ne sont pas les meilleurs amis du monde !), le café glacé avec une boule de glace vanille dedans est très prisé par les grecs.

Suite à cette première petite approche, nous comptons bien retourner en Grèce pour faire les autres îles notamment les Cyclades.